Istanbul

10 12 2010

Nous voici donc dans cet orient étrange et envoutant des fumeurs de narghilé, des immenses bazars et d’un peuple à cheval entre deux continents. Depuis notre dernière visite, il y a maintenant 18 années, le visage de la Turquie a beaucoup changé, à commencer par les Turcs qui n’ont plus de moustache. Il y a peu, un Turc sans moustache était inconcevable. Aujourd’hui, c’est fièrement qu’il arbore son visage imberbe.

Le grand bazar d’Istanbul a aussi pas mal changé de visage et a perdu une grande partie de son charme et de son âme. Nous y avons cherché Azhiadée, en vain. Fini les petites échoppes bariolées où régnait un véritable, comment dire… bazar. Maintenant, ce n’est plus qu’un alignement de belles boutiques luxueuses. Piyer Loti, devant ce fantôme d’Orient, doit bien se retourner dans sa tombe.

Ce qui est également étrange c’est que deux cultures semblent cohabiter sans heurts. Les jeunes d’une part, impossibles à différentier d’un jeune Français ou autre européen et d’autre part une population traditionaliste, comme on les nomme ici, où la femme voilée est habillée d’un sac informe qu’aucune forme de féminité ne peut transparaitre. Comme nous l’a expliqué Cihan, un jeune turc adorable que nous avons rencontré, il manque une génération entre les jeunes d’aujourd’hui et leurs parents.

Comme dans tous les pays islamiques, le sympathique muézin du haut de son minaret a été irrémédiablement remplacé par de grotesques haut-parleurs dont le volume toujours poussé au maximum produit généralement un son horrible, distordu et cacophonique, toujours fort agréable à six heures du matin. Il est bien important lorsque l’on cherche un endroit pour passer la nuit de toujours regarder où se trouve le minaret le plus proche. Cela peut vous éviter un réveil en sursaut.

Autre fait remarquable, le pays est maintenant beaucoup plus propre que naguère et pratiquement plus propre que la Grèce. À Istanbul, la majorité des voitures ont moins de quatre ou cinq ans et l’air semble maintenant plus respirable malgré une circulation et des embouteillages abominables qui font de Paris un petit faubourg paisible. Tout y est bien plus propre que naguère. Les Stambouliotes ne considèrent plus le Bosphore comme une gigantesque poubelle. Si l’on compare la Turquie à la Grèce, on peut affirmer que la Turquie est tout à fait prête à entrer dans l’Europe. Ce qui la sépare de l’Europe maintenant n’est pas plus épais qu’un voile. Mais ne nous voilons pas la face, il faudra sans doute très longtemps avant de lever ce voile.

Mais pour le reste, Istanbul n’a pas vraiment changé, et c’est d’un plaisir gourmand que nous avons retrouvé les fameux sandwichs aux poissons grillés vendus près des embarcadères pour 2 euros dont on se délectait déjà il y a 18 ans.

Notre visite a aussi été ponctuée de rencontres fortes intéressantes et enrichissantes. Notre premier contact avec un Turc, c’est passé à notre arrêt devant un parking de restaurant pour y passer la nuit. Selon la coutume, il suffit de demander si l’on peut rester là pour que l’on vous accueille avec toutes les politesses d’usages. Celui-ci me répond dans un pur français « Ah vous êtes français ? ». Il se présenta, « Ilami, comme la troisième personne du singulier du passé composé du verbe mettre », me dit-il « comme ça on n’oublie pas mon nom ». Ilami, ancien footballeur professionnel en Belgique est maintenant de retour au pays avec, certes, un petit vélo dans la tête, mais fort sympathique.

Notre deuxième rencontre remarquable est survenue à notre arrivée sur un parking d’Istanbul où nous avons projeté de passer la nuit. À peine un pied-à-terre qu’une petite voix me demande « vous arrivez d’où ? ». C’est Teo, un petit garçon qui m’accueille par cette question.

« Ben… de Grèce ».

« Nous on arrive de Mongolie, vient voir la carte dessinée sur notre camion ».

C’est ainsi que nous avons fait connaissance avec la Blat Family Tribu. Blat, comme Brice, Lou, Aude et Téo. Une famille à l’image de leur engin complètement fou. Un conteneur frigorifique posé sur un camion 4×4 de l’armée. Mais le plus extraordinaire c’est que cette famille, qui voyage avec cinq chiens, deux iourtes sur le toit et une quantité d’habits des différents lieux visités pouvant suffire pour le prochain carnaval de Nice, est originaire d’Antibes et que Brice a fait tout le lycée avec Jérémy. Ils retournent chez eux et vont chercher maintenant un terrain pas trop loin d’Antibes pour y planter leurs iourtes.

Allez donc jeter un œil sur leur site, pour situer les zigotos, quatre personnages adorables et terriblement attachants.

www.wix.com/divinoria/BLAT-FAMILY-TRIBU

Évidemment le soir, pour fêter notre rencontre se fut un gigantesque barbecue de poissons auquel participa un couple de jeunes Bretons, Céline et Seb en partance pour l’Inde et un couple d’Espagnols habitant ici dans un camping-car. Le tout arrosé avec une bonne bouteille d’absinthe à 70° qui trainait au fond de la casita depuis la France. Et c’est tordu de rire que nous avons fini la soirée en écoutant Brice raconter le fameux Toushkouille mongol, cette coutume qui par ce geste doit porter chance au petit garçon en lui assurant une progéniture abondante, mais très surprenante quand on la lui a fait.

Autre moment fort agréable, fut notre rencontre avec Cihan – prononcez Dji ane – un jeune Turc ou plutôt Kurde et sa copine Julie une jeune Française, tout deux forts sympathiques et d’une gentillesse touchante. Ils nous ont fait découvrir un Istanbul hors de portée des touristes en nous amenant dans un restaurant traditionaliste à la nourriture délicieuse, sans alcool comme il se doit.

Après Istanbul, ce fut un petit aparté au bord de la mer Noire. Et ben je vais vous faire une révélation fracassante. La mer Noire n’est pas noire ! Non, elle est bleue comme notre mer. Étonnant, non ? Nous nous sommes arrêté dans un petit village de pêcheurs qui à cette époque est calme, mais durant la saison, est envahi par les Stambouliotes qui ont en fait une station balnéaire branchée.

Voilà, maintenant la neige est annoncée à Istanbul pour les prochains jours, c’est donc vers le sud que nous filons où nous attendent d’autres aventures. Sur la route, nous avons même vu quelques flocons de neige et aussi le fameux cheval de Troie. Le vrai ! La preuve, Brade Pitt est même entré dedans, c’est vous dire !

On fait de gros gros gros bisous aux deux ou trois derniers fidèles lecteurs restants sur ce blog et à bientôt.

-p-

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Actions

Information

13 responses

10 12 2010
Kik

Salut les Baroudeurs.
Je me sent obligé de répondre car je regarde le blog tous les vendredis, dès que je rentre du boulot. Je laisse très peu de commentaires mais le Sillage de Voyage est pour nous un bol d’air frais. On vous embrasse fort. La Familia

10 12 2010
vergini gisou

votre aventure se passe de mieux en mieux. Que de chose à raconter à votre retour!!!c est vraiment un slendide voyage.bonne continuation et gros bisous .

11 12 2010
Sylvana

Salut les voyageurs ! Nous apprécions toujours vos récits et la façon dont vous menez votre périple avec de nombreuses rencontres.
Le récit sur Istanbul m’a bien remémoré la semaine que nous avions passé il y a de nombreuses années. Nous avions eu également la change de rencontrer un professeur de français qui nous avait fait découvrir l’Istanbul non touristique et la mer  » noire  » !!!!
Bonne continuation et bonne fin d’année. Bises. Sylvana

11 12 2010
Chantal , soeur d'Any

Hello les voyageurs : que de belles rencontres , vous vous remplissez la tête pour vos très vieux jours mais pour le moment c’est la nôtre qui se remplit , je vous suis comme une série tv ( je n’en regarde jamais !) et j’attends le prochain récit avec impatience . A quand les photos … Vivez heureux chers balladins et continuez à nous emmener dans vos périgrinations , on se régale !
bons bisous gelés .

11 12 2010
martine

Salut les aventuriers !
Même si je laisse très rarement des commentaires, Je ne loupe jamais un épisode de vos aventures.
Je me régale toujours autant entre les commentaires, les photos et les magnifiques aquarelles de Vana.
Gros bisous à vous 2
Martine

11 12 2010
karinette

Coucou les namoureux
Ce dernier post est ma foi le plus beau de tous, très émouvant et plein de de jolies rencontres, même sans photos j’y étais …je suis allé voir le site de la famille tribu qui est à croquer , continuez a nous envoyer de si belles choses…passez un bon Noêl au bout du monde!
Vous nous manquez beaucoup, en cette fin d’année
<gros poutous
Marius et Karine

12 12 2010
Any

Soupirs………….il faut sortir de ce rêve que je viens de traverser en lisant vos derniers récits de voyage .
L atterrissage est surprenant pas de narguilé ni d’appel à la prière !
Vraiment ce dernier texte est splendide , joyeux . Je pense que vous êtes heureux là bas. Profitez bien pour nous tous . Vous me manquez mais vous manquerez aussi à tous ceux qui vous ont croisés .
Bonne poursuite de ballade pour vous et pour nous à travers vos récits .
Pleins de bises

12 12 2010
Jess

Coucou les parents … ce dernier poste, par la rencontre de cette famille Antiboise, m’a replongé dans l’ambiance du voyage …. Quelle chance de vivre ces instants, que nous avons, nous aussi, pu découvrir an Amérique du sud, et qui ne nous quiterront plus jamais … La découverte de gens attachants, de paysages sans limite où l’on se sent tout petit, mais si grand et empli de liberté.
Merci de partager cette liberté avec nous. Je vous embrasse bien fort ….
Jess

13 12 2010
Chantal , soeur d'Any

cool les photos et la petite tribu géniale … du rêve à volonté , la magie des voyages et des rencontres … que du bonheur ! continuez à nous faire partager vos périgrinations !
prenez soin de vous car j’ai vu aux infos que le temps est pourri par chez vous !
je vous embrasse très fort ;
Vana , Amélie est enfin kiné , elle est heureuse de pouvoir enfin travailler .

13 12 2010
vana

Toutes nos félicitations à Amélie !!!
T’as raison il fait un temps pourri ici mais on descend toujours plus au sud donc on devrait éviter le pire…
On est en train d’envisager une petite escapade à Chypre où les températures restent douces encore…
Gros bisous (un très gros à Amélie !)

13 12 2010
polo

Ah les fidèles lecteurs sont revenus. Ça fait plaisir et ça réchauffe le cœur car même ici il fait pô chaud…! La Turquie c’est plus ce que c’était. On nous aurait menti ? C’est toujours comme ça les pubs de voyages …

Bon ce soir ce sera pâtes à la carbonara au chaud dans la casita, arrosé d’un bon vin turque….

Bisous à tous.

13 12 2010
Chantal , soeur d'Any

Merci pour Amélie ! êtes vous sûrs qu’à Chypre , il fera meilleur car même en Israël , il neige … l’année 2010 a été une des plus chaudes ( paraît il ) mais là franchement , on se gèle , tous les matins : givre sur les autos et il semble que les T° doivent encore descendre ! où allons nous mais bon nous sommes dans des casitas en dur ! … faites attention à vous , mettez vous toujours sur des promontoires et pas sous une falaise . gros bisous à vous et bon vent .

17 12 2010
Chantal , soeur d'Any

coucou , vous descendez encore et encore , mais pouvez vous vous promener et profiter des gens , du pays vu la meteo locale !!! sur sat24 , on voit la meteo par satellite en direct … balladez vous mais n’oubliez pas de vous faire un réveillon d’enfer en pensant aux copains qui matent votre site pour mieux apréhender les rigueurs de l’hiver ! gros bisous à vous deux et à bientôt . chantal and C° .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :