Alep

17 02 2011

Ça y est, nous sommes bien en Orient ! Alep ou encore Halab, comme on l’appelle ici, notre première étape en Syrie, est une ville vraiment surprenante et la plus dépaysante que nous ayons visitée depuis notre départ de France. Pourtant, notre dernière étape en Turquie, à Antioche, nous avait déjà projetés vers l’Orient. Mais ici, nous sommes propulsés dans un autre monde. Il semblerait que cette ville soit restée suspendue dans le temps depuis toujours. Ce qui contribue à cette impression étrange c’est que tout ici est dans les tons bruns comme le savon d’Alep d’ailleurs.

Le fameux savon d’Alep qui y est bien sûr vendu à tous les coins de rue. Mais, attention, comme nous l’a bien expliqué Mohamed, le patron du camping où nous résidions, il y a savon et savon. Le vrai savon d’Alep doit être fait avec de l’huile d’olive extra pure et avec 30% d’huile de laurier. Tenez sentez-moi ça, nous dit-il en nous tendant un de ces fameux cubes bruns. Ça, c’est du bon. Tenez, voici un savon de qualité ordinaire, sentez la différence. Quand on s’est lavé une fois avec ce savon, on ne peut plus se laver avec autre chose, nous confirme sa femme.

En déambulant dans les rues d’Alep, ce qui choque un peu, c’est que pratiquement toutes les femmes sont bâchées des pieds à la tête à partir de dix ans et pas mal d’hommes également. Vana, un peu mal à l’aise, a commencé à respirer lorsqu’elle a aperçu la première femme normale, comme elle les appelle. Un moment incroyable a été l’appelle à la prière à midi du haut de la citadelle qui domine la ville. Des milliers de haut-parleurs perchés sur leur minaret se mettant à vociférer une prière différente donnant un des brouhahas les plus incroyable qui rappelle un gigantesque bourdonnement d’abeilles à la manière des fameuses vuvuzelas Sud-Africaines.

Mais il y a une minorité chrétienne ici. Nous avons rencontré Antoine, un chrétien catholique, comme il se définit fièrement. Il nous a expliqué un peu la ville, m’a conduit à un distributeur de billets, difficile à trouver ici.

La vie ici y est incroyablement bon marché. Fraichement débarqué en Syrie dans un petit village pas loin d’Alep, déambulant en quête de pain, je me demande à quoi peut bien ressembler ici une boulangerie et à quoi ressemble leur pain. Un vieux pick-up bâché me klaxonne et son chauffeur me cri quelque chose. Je lui fais signe de continuer lorsque réalise qu’il s’agit du boulanger qui vient vendre sa fournée dans le village. Je fais signe à son gamin à l’arrière du pick-up de s’arrêter et lui montre le pain. Il me tend deux gros sacs de pain. Heu, je crois que je vais en prendre qu’un seul paquet aujourd’hui. N’ayant aucune idée du prix, je tends à tout hasard un billet de 200 livres syriennes, soit 3 €. Il me demande quelque chose, je lui fais signe que c’est tout ce que j’ai. Alors, il me rend un tas de monnaies, je vais pour lui dire choukrane, lorsqu’il me rend également quelques billets… Heu choukrane. Je compte ma monnaie, me voilà fixé maintenant, le kilo de pain vaut ici 20 livres. 20 livres c’est également le prix du bus, ou micro comme ils les appellent, pour une demi-heure de trajet.

-p-

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Actions

Information

3 responses

17 02 2011
chantal

Vana , je suis de tout coeur avec toi , dur dur …

vous allez faire des économies tout en voyageant …le pain est il bon ? j’adore vos reportages ( textes et photos ) ça me rappelle la tunisie et le maroc hors circuit touristique …
j’espère que vous retrouverez bientôt votre ami . gros bisous à vous deux et bonne douche au véritable savon d’alep !!!

17 02 2011
nicolas

tu nous fais rever paulo ! merci de conter tes aventures, ta nouvelle vie est une eclaircie pour nous autres qui sommes toujours au turbin…

20 02 2011
Any

Bonjour les touaregs ! j’espere que vous allez bien .Vous allez vous régaler encore avec la poursuite de la découverte d’une grande culture arabo persane !
Je me rappelle le premier appel à la prière le matin à l’aube apres un voyage crevant vers Beyrouth ! J’ai mis 1/1000è de seconde à me reveiller ….on était à 30 m de la mosquée et 5 minutes à réaliser ou j’étais . Et ils y avait beaucoup de mosquée dans la ville … Mais apres cela me plaisait bien (hormis le reveil àl’aube !)
Pensez à moi au souk de DAMAS …………
Bisous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :