Le désert Blanc et ses oasis

28 03 2011

Nous avons disparu quelques jours dans le désert Blanc et ses incroyables oasis. Pour y arriver par la route la plus directe, il faut du Caire traverser plus de 300 km d’un désert le plus inhospitalier qu’il soit. Ici, aucune végétation ni âme qui vit. Il fallait jadis dix jours de dromadaire pour arriver à la première oasis, Bahareyya.

Ici, des sources d’eau chaude ou même bouillante jaillissent un peu partout. Les habitants s’en servent pour l’irrigation et après les travaux des champs les hommes viennent se laver dans les bassins d’eau chaude. Ici, tout est étrange. Pour trouver la boulangerie, facile ! Il suffit de repérer des personnes qui passent avec de gros sacs de pains. De remonter cette file jusqu’à trouver des pains étendus sur le trottoir en train de refroidir. Ensuite, il suffit de repérer dans un mur sans aucune inscription, un trou, juste de quoi y passer la tête. Bingo ! Vous avez trouvé la boulangerie. Ici, pour une livre égyptienne, soit 12 centimes d’euro, vous repartez les bras chargés de quelques kilos de bons pains brulants. Les bras en feu on comprend mieux maintenant pourquoi tous ces gens faisaient refroidir leurs pains à même le trottoir.

C’est autour de cette oasis que commence le désert Noir. Un désert étrange où toutes les roches sont de l’ébène posée sur un tapis de sable doré. Pour nous signifier qu’aucun désert n’est semblable, le désert Noir au détour d’un djebel se change aussitôt en désert Blanc. C’est un désert des plus farceurs qui soit, il s’amuse parfois à nous faire croire qu’il y a de la neige ici ou des icebergs flottants là. Ah non, mais ! On n’est pas dupe. Avec la température qui règne ici lorsque là-haut il se met à cogner, on ne nous la fait pas comme ça. Ici et là, il s’amuse aussi à faire pousser de gros champignons blancs ou de belles meringues dorées au soleil couchant.

Nous avons établi nos campements au milieu de ce lieu insolite. Et c’est là qu’un renard du désert, sans doute celui du Petit Prince, car il était un peu apprivoisé, venait nous rendre visite et essayait de nous chiper toute sorte d’objets. Les nuits lorsque nous dormions à la belle étoile, il devait s’en donner à cœur joie ce petit rusé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

-p-

Publicités

Actions

Information

8 responses

29 03 2011
karinette

Coucou les amis,
Quelles jolies images et quel poétique commentaire sur votre périple dans le désert blanc ou noir au choix. Le petit prince n’est pas loin c’est sur, et quand on croit aux rêves ,c’est normal que St Ex vous fasse un petit clin d’œil dans ces temps troublés.
Nous sommes à présent rassurés de vous savoir dans cet endroit magique, et protégés par la poésie des lieux…
la série de photo est absolument magnifique, vous voilà hôte et citoyen de la méditerranée, je le ressens vraiment , vous voilà installés et familiers de cet immense territoire que la plupart des documentaire réduisent aux monuments, en oubliant exactement le joli regard que vous avez posé sur cette partie du monde qui est si familière et lointaine à la fois, ce chouette regard qui nous manque ici.
Bonne route les amis et continuez à nous faire rêver.
Gros gros bisous
On vous aime
karine et Marius

29 03 2011
polo

Coucou notre Karinette chérie,

merci pour ce commentaire qui nous va droit au cœur. Magnifique! Nous aussi on pense bien à toi et on t’aime très fort.

Vana et Polo

30 03 2011
chantal

salut baroudeurs , que dire après un tel commentaire , que vous aurez un magnifique album plein de souvenirs inoubliables ( des images , des odeurs ) ! le fennec est sûrement le renard du petit prince , vous touchez le graal !!! vous êtes déjà dans les étoiles … continuez à nous faire rêver pendant que vous arpentez la planète et à nous surprendre avec vos photos et commentaires ! c’est que du bonheur pour nous à lire et à relire sans parler des films et photos .
J’ADORE !
gros bisous et à bientôt . prenez soin de vous .

31 03 2011
Any

Ce matin j’ai ouvert mon ordi , j’avais fumé un joint et je me suis mise à voir la neige dans le désert ,des rochers d’obsidienne flottant sur une mer jaune . J’ai cru que j’hallucinais mais soudain j’ai vu le Renard du petit prince et j’ai compris que…..je rêvais !
Que du bonheur , il ne me manquait plus que le souffle chaud du vent du désert sur mes joues.
Alors j’ai ouvert ma fenêtre et les rumeurs de la ville m ‘ont réveillées .
Dommage je n’étais pas là bas avec vous .
Bisous à vous les love-trotteurs

1 04 2011
polo

Merci Chantal et Any pour vos commentaires qui nous font bien plaisirs à lire. On adore! On vous fait de gros bisous à vous deux de nous deux.

2 04 2011
vergini gisou

merci de nous faire rêver … c’est formidable !!! continuez,vous avez beaucoup de chance. Bisous.

4 04 2011
Jess

Si il y avait un seul lieu à retenir de votre périple … je choisirai peut-être celui-ci tant il m’inspire par sa singularité étrange. En tant que fan de Lewis Caroll, je ne peut qu’être comblée … en voyant ces images je me sens comme Alice. Tantôt minuscule entouré de champignon meringués, tantôt géante parmi la neige et le charbon !! Bravo, j’adore !!

Je vous embrasse bien fort.

PS : Léo a adoré le p’tit renard, mais en tant qu’expert il a dit que papy s’était trompé car ce n’était pas un renard … mais un fennec … voilà !!
Bisous

8 04 2011
polo

Léo a absolument raison et est incollable, c’est bien un fennec mais les gens ici les appellent renard du désert ou renard des sables. Même Saint-Exupéry s’y était tromper car il n’y a bien sûr pas de renard comme les notre dans le désert.
Encore bravo et la prochaine fois je vérifierai mes sources ou je demanderai directement à Léo, c’est plus sûr!
Jess tu as raison, je soupçonne monsieur Carroll d’être venu ici pour s’inspirer de ses contes
Gros bisous à tous et surtout à Léo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :