Conduite dans les rues d’Alexandrie

13 04 2011

La conduite dans les rues d’Alexandrie est une expérience à vivre une fois dans sa vie, mais que l’on n’a pas envie de renouveler de sitôt. Jetons d’abord le théâtre des événements. Prenons des rues sans aucun plan de circulation, où n’existe aucune signalisation d’aucune sorte, ni marquage au sol, ni aucun feu rouge. Ici, tout se fait de façon coutumière et comme il n’existe pratiquement pas de panneaux, il est important de vérifier le sens de circulation des autres véhicules avant d’emprunter une rue.

Mettons maintenant les acteurs en place. Lâchons quelques milliers de psychopathes dans des véhicules ne connaissant que trois choses : pédale d’accélérateur enfoncé à fond ou pédale de frein écrasé et klaxon bloqué. Ajoutons des troupeaux de piétons tels des chèvres essayant désespérément de traverser, mais dont les psychopathes du volant semblent totalement ignorer l’existence. Pour compliquer un peu les choses, plaçons maintenant des véhicules arrêtés absolument partout même au milieu de la rue et des microbus s’arrêtant à peu n’importe où, pour charger ou lâcher des passagers. Au milieu de la circulation, ajoutons aussi des trams sur rails dont personne ne prête aucune attention.

Vous voilà donc acteur dans cet indescriptible maelström, essayant de vous faufiler parmi les véhicules arrêtés avec vos restes de conduite respectueuse, laissant même parfois passer un piéton qui n’en croit pas ses yeux, se demandant si votre perversité ira jusqu’à l’écraser lors qu’il traversera. Après avoir conduit dans le capharnaüm d’Athènes, Istanbul ou Le Caire, vous vous sentez fort aguerri et prêt pour affronter n’importe quelle situation.

Mais c’est sans compter sur les psychopathes dont le seul but est de vous bloquer le chemin à tout prix, essayant de vous empêcher coûte que coûte d’avancer. Même s’il n’y a que quelques centimètres entre vous et un véhicule arrêté, le psychopathe va tenter de se faufiler vous bloquant le passage et se trouvant à son tour coincé. Il va alors s’acharner frénétiquement sur son klaxon jusqu’à ce que vous puissiez vous dégager.

Ayant compris un peu les règles du jeu, il vous faudra donc jouer pour empêcher le psychopathe d’avancer pour qu’il ne puisse vous bloquer. De temps à autre, quand le chaos est devenu inextricable, un volontaire ou deux se proposent désespérément de faire la circulation. Cela déclenche inexorablement l’ire et les klaxons des psychopathes qui se retrouvent ainsi contraints de s’arrêter.

Et pendant ce temps-là, les sirènes du port d’Alexandrie chantent encore cette même mélodie, wowowo… !

Publicités

Actions

Information

8 responses

13 04 2011
Any

Elle est bien loin votre poésie transcendantale extasiée voire onirique de la période des grands déserts et de leurs mirages à vous couper le souffle ! Ou est donc passé notre ami à tous ….le petit fennec (comme dirait Léo) .
Apres l’ivresse de la solitude ne serait ce le stress de la métamorphose kafkaienne (le stress bien connue de la fourmi ou du cafard découvrant qu’il n’est qu’un …parmi beaucoup d’autres ) . Je ne vous sent pas prêts du tout à revenir à la Civilisation . Cependant vous pourrez compter sur moi pour vous débuter une psychothérapie à base de punch de la Réunion . Suis toujours à l’affût de vos états d’âme d’aventuriers .
Je vous bise!
Any

14 04 2011
polo

Any je savais bien que l’on pouvait compter sur toi. Puisque tu nous prends si bien par les sentiments avec ton punch soigneur d’âmes, toutes affaires cessantes, l’on arrive aujourd’hui par le premier avion. Je pense que la thérapie risque d’être très très longue, au moins jusqu’à notre prochain départ vers d’autres terres magiques. Prépare donc des hectolitres de ta potion magique !
Gros bisous.

14 04 2011
Alain D.

Whaooo! ça c’est du Blues teinté d’amertume… Êtes-vous prêts à embarquer ou restez-vous encore quelques temps dans la ville fondée par Alexandre-le-Grand ? Si vous embarquez alors….. Bonne Traversée vers ce que l’on appelle la Civilisation et ou il y a d’autres psychopathes….

14 04 2011
chantal

salut à vous , bon retour dans la civilisation , ce n’est pas alexandrie mais un autre stress … profitez bien de votre famille et de vos amis . gros bisous et à bientôt pour de nouvelles aventures ;

14 04 2011
isacabri

j’adore ! pour avoir connu l’été dernier les trajets en taxi dans les rues du Caire,
et expériment les traversées en tant que piéton…
je comprends tout à fait ce post ! et surtout je ne me hasarderais pas à conduire moi-même !
j’espère que la fin de votre voyage se passe comme vous voulez
je vous embrasse

14 04 2011
Pat

J’ai hâte de vous revoir, les amis, j’espère que vous avez prévu de nous faire un exposé détaillé voire une conférence dès votre retour ! Vous devez avoir tellement de choses à nous raconter en plus de tous vos textes déjà envoyés.
GROS GROS BISOUS à tous les 2
Pat.

15 04 2011
Sylvana

Salut à vous deux, j’ai bien aimé ta description de la circulation du Caire et je m’imagine très bien le stress que cela peut procurer. Nous n’avons jamais oser conduire nous même dans de telles situations et sommes toujours restés spectateurs dans les taxis !
J’espère que votre retour se passe bien, bonne traversée et à bientôt.
Sylvana

16 04 2011
chantal

SALUT A VOUS BAROUDEURS ,

BONNES VACANCES A ANTIBES LES PINS , EN FAMILLE , AVEC VOS AMIS !

ET A BIENTOT POUR DE NOUVELLES AVENTURES .

GROS BISOUS .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :