Martini, la jeune Malgache qui rêve de devenir pilote de ligne

23 10 2013

Martini est une jeune fille malgache pleine d’entrain et de projets. Elle vient d’entrer en terminal scientifique. Une fois le bac en poche, son grand rêve est de devenir pilote de ligne.

IMG_8660_BQ_web800

Elle vit dans une case en canisses au bord de la plage à Tamatave, sur la côte Est malgache. La vie, ici, s’écoule tranquillement au rythme des saisons tropicales. Le mora-mora, comprendre « doucement-doucement », est, dans cette partie de l’ile, une véritable institution.

IMG_8636_BQ_web800

Elle habite avec ses trois sœurs et dorment à deux par lit. Leur case mesure environ trois mètres par deux mètres cinquante, ce qui, ici à Mada, est assez grand pour quatre personnes.

IMG_8645_BQ_web1024

Sa mère travaille dans la brousse comme institutrice pour un salaire d’un euro par jour et ne rentre que pendant les congés scolaires. L’écolage, c’est-à-dire les droits d’inscriptions à l’école publique malgache, coute trente euros pour une année de lycée. Un mois de salaire pour sa mère, c’est-à-dire une véritable fortune.

Heureusement, Martini est parrainée grâce à l’ONG Fitiavana, dont l’antenne malgache est basée à Tamatave. Cela lui permet de suivre les cours au lycée et également de manger avec sa sœur à la cantine qu’assure le midi l’ONG dans son local, ceci pour les 80 enfants parrainés.

IMG_8845_BQ_web800

IMG_9009_BQ_web1024

Martini nous présente son lycée, datant du temps des Français et qui n’a jamais été entretenu depuis.

IMG_8664_BQ_web800

Le bâtiment où se trouve sa salle de cours est dans un état assez délabré. Il pleut même dans la classe lors de fortes pluies comme cela est très courant ici sous les tropiques.

IMG_8666_BQ_web800

De sa classe, elle peut voir la mer. Parfois, nous confie-t-elle, quand le cours est un peu long et ennuyeux, elle rêve en regardant la mer, de voler dans un de ces avions qui passent.

IMG_8654_BQ_web800

Sa santé un peu fragile empêchera peut-être son rêve de se réaliser. Elle sait que ce sera très dur. Il n’y a pas beaucoup de place dans les facs et les universités, qui de toute façon sont très chères. Si elle ne peut pas faire pilote, elle fera un métier scientifique nous affirme-t-elle.

IMG_8648_BQ_web800

Voilà résumé en quelques lignes, l’histoire de Martini, la jeune Malgache qui rêve de devenir pilote de ligne. Si, vous avez des questions à lui poser, n’hésitez pas à me les soumettre pendant que nous sommes à Tamatave.

Bientôt, je vous conterai l’histoire de mémé Jonah, qui avec sa mère de 96 ans, a démarré une activité de vente de riz et légumes secs pour élever ses petits enfants.

Polo

Publicités

Actions

Information

12 responses

23 10 2013
chantal05

Bonjour vous deux ! Que de courage à cette jeune Martini , que de leçons pour nous tous les français ! J’espère que son rêve se concrétisera !
des questions à lui poser , non , je ne vois pas , vous lui direz juste mon admiration !Et qu’elle est très belle …
gros bisous à vous deux .

23 10 2013
Sillage de Voyage

Coucou Chantal,
Oui, beaucoup de courage et de volonté se lit dans les yeux de cette fille. Je lui transmets toute ton admiration.
Gros bisous.

23 10 2013
karinette

Quelle jolie histoire, et j’ai plein de questions à lui poser :
Pourquoi pilote de ligne ? Ou se trouve l’université qu’elle souhaite intégrer, et sera t’elle aider pour se loger et étudier dans de bonnes condition par la suite ? Devra t-elle quitter son ile pour pouvoir exercer son métier de scientifique par exemple ? Quelles sont les perspectives d’emploi à madagascar pour un jeune diplomé ? Il vient d’ou ce joli sourire ? Quels sont les désirs de ses soeurs ? bref ravie d’avoir fais sa connaissance et éblouie par sa volonté !! bon vent martini
bisous les amis , j’adore ce voyage …..

23 10 2013
Sillage de Voyage

Coucou Karinette,
Je m’en vais lui poser toutes ses questions. Très bonnes questions je dois dire. Quelques éléments de réponses déjà, pour l’université elle m’a dit qu’elle devra partir dans le Nord. Je ne pense pas qu’elle souhaite quitter son pays, car ici ce n’est pas le boulot qui manque. Mais il faut s’attendre à une paye ridicule lorsque l’on sait qu’un professeur gagne 45 euros par mois.
Grosses bises

23 10 2013
Any

Hello les 2 ami(e)s
Biensur une jolie histoire et un beau reve qui a germé dans le cerveau de cette belle jeune fille !
Souhaitons lui bonne chance .
Que faites vous en pratique dans cette ONG : cours bénévoles d informatique ? (y a t il au moins un ordi ?) travaux ? cuisine ?
Racontez nous vos journées . Ici aujourdhui c’est comme à MADA …..il pleut
Pleins de bises .
J’ ai entendu a la TV une émission sur l ‘ éducation sup à Mada . Ils étaient parmi les pays les plus en évolution pour l’ éducation mais depuis les conflits politiques (je n’ai pas trop compris lesquels ) il n ‘ y a plus de sous pour l ‘éducation , les bourses ne sont plus données aux etudiants , les profs ne reçoivent plus leurs salaires . Espérons pour ce pays qu ‘une embellie finira par arriver
Bon voyage et a tres bientot

23 10 2013
Sillage de Voyage

Coucou Any,
En fait, je me suis aperçu que le reportage est un élément essentiel pour une ONG. Pour une vraie ONG je veux dire et non pas une ONG façade qui ne sert strictement à rien qu’à récolter des fonds pour l’achat de gros 4×4 ou pour les payes mirobolantes des expates. Nous passons notre temps à sillonner les écoles où des enfants sont parrainés, à visiter des familles éloignées qui ne peuvent pas venir au local de l’association pour leur apporter des sacs de riz ou les colis que les parrains envoient. Tous ces reportages seront envoyés aux parrains, mis sur les sites des OGN, publiés dans des journaux ou magazines et serviront à faire connaitre les actions de l’ONG et augmenter leur crédibilité.
Sinon, nous n’avons pas beaucoup l’occasion d’aider le personnel (deux secrétaires/trésorières, deux cuisinières, une femme de ménage, un gardien/homme à tout faire…) qui se défonce pour faire tourner la boutique et qui verrait sans doute d’un mauvais œil que l’on fasse leur boulot à leur place. Vana fait un peu de bobologie et un parfois un pré diagnostique avant de leur donner 3 euros pour aller chez le toubib qui fera le même diagnostique.
Sinon, il y a des cours de pâtisserie, coutures… et l’on peut donner effectivement un coup de main. Pour les ordis, oui chaque secrétaire à le sien, indispensable pour répondre aux tonnes de courriers qu’envoient les parrains.
Pour ce qui est des conflits politiques, il faut savoir que le gouvernement est un des plus corrompus au monde. Ce week-end c’est les élections présidentielles. La place est tellement bonne qu’il n’y a pas moins de 33 candidats en liste, mais personne ne sait pour qui voter. Espérons que le prochain président soit un peu plus intègre, mais ici personne n’y croit. Mada, un pays étonnamment sympathique qui a tout pour réussir : des gens heureux, un climat qui fait que tout pousse… mais avec à sa tête que des incompétents.
Gros bisous.

24 10 2013
Jess

Coucou les parents, comme Karine je me pose cette question : pourquoi pilote de ligne ? Pourquoi avoir choisi ce métier ? Souhaite-t-elle être pilote pour des compagnies privées, pour l’armée ? Bref, si vous pouvez lui demander, car cela attise ma curiosité. Sinon, bravo à elle ! C’est un réel exemple de réussite et de motivation. Que sa mère doit être fière d’elle ! Je vous embrasse bien fort et à très bientôt !!
Bisous, Jess.

28 10 2013
Sillage de Voyage

Voici les réponses aux questions que vous avez posées à Martini, qui en fait s’écrit Mharth-nie :
« Devenir pilote, c’est mon rêve depuis toute petite depuis que j’ai vu les pilotes d’avion du film Delta Air Force. J’adore aussi regarder passer les avions.
Pour l’instant je ne sais ce que j’aimerai le plus, mais pilote privé ou pour l’armée serait bien.
La fac se trouve à Tana ou à Diego. Dans les facs il y a des chambres pour les étudiants. Par contre le ministère doit décider pour l’attribution des chambres et là je ne sais pas si je pourrai avoir une chambre.
Si je ne peux pas faire pilote, j’aimerai faire médicine ou polytechnique.
Mon rêve serait d’étudier et de travailler en Chine ou en France. Mais ce sera très difficile.
Il est très difficile de trouver un travail à Mada lorsque l’on n’a pas d’argent car il faut toujours donner un bakchich pour avoir un bon travail.
Ce jolie sourire viens de mon cœur.
Me sœurs veulent faire médecine et droit (juge). »

24 11 2013
Any

Je decouvre ta reponse a mes questions avec du retard ….je n’ai pas eu d’ alerte sur l’ordi comme quoi tu avais répondu à moi et aux autres Jess , Karine etc
J’espere que vous allez bien ! il ne fait pas tres beau je pars quand meme aux iles de Lérins avec des amis . Je pense bien à vous .
Je vous écrirai plus longuement plus tard . Bisous et restez prudents (requins sous l’eau et politiques !!!)

31 12 2013
Florence

Merci pour ce beau reportage! Je découvre Martini sous un jour nouveau ! Pour les aider depuis un petit moment c’est une famille bien courageuse et travailleuse ! Les 3 sœurs iront je l’espère aussi au bout de leurs rêves ! Et bravo a l’asso fitiavana 🙂

31 12 2013
Sillage de Voyage

Merci Florence et Aurélien. Cela a été un réel plaisir de vous rencontrer à Fitiavana. Continuez comme ça. Je vous souhaite plein de succès en 2014…

31 12 2013
Agnès

Merci pour ce magnifique reportage sur Martini 😉 Heureuse de lire que Martini conserve toujours les mêmes rêves ainsi que ses soeurs. Avec Florence nous les aidons depuis quelques années et ce n’est que du bonheur. Nous les encourageons à poursuivre leurs rêves même si cela va s’avérer difficile. Mais les rêves créent l’espoir et cela vaut le coup de se battre. C’est une famille formidable, courageuse à bien des égards. Gros bisous à MArtini, Andricia, Gaëlle et à leur soeur aînée. Merci aussi à Fitiavana, Albert, Claudia et toute l’équipe sans qui tout cela ne serait pas possible. Happy New Year 2014 à tout le monde. Si vous avez occasion de faire lire votre article à Martini elle en sera ravie. Elle qui adore lire et communiquer avec tout le monde 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :