12. La frontière égyptienne

Égypte, Sinaï, Nuweiba – N28 58.631 E34 39.936Egypt-120-animated-flag-gifs
8 mars 2011, 9:17:58

« Bonjour les enfants, je suis la frontière égyptienne.

– Bonjour, frontière égyptienne, firent les cinq enfants à la fois intrigués et amusés.

Welcome to Egypt, les accueillit poliment la frontière égyptienne avec un grand sourire jovial. Vous êtes ici chez vous. Avez-vous le document D 10 KC?

– Euh… non, répondit Joao.

– Donc, vous ne pouvez pas passer, fut la sentence de la frontière égyptienne.

– Ah ! Et comment fait-on pour avoir le document ? s’inquiéta Océane qui avait toujours l’esprit pratique.

– C’est très simple ! Il vous suffit d’aller dans le “Bâtiment des Administrations éminentes de services imminents ” et de demander “le formulaire exceptionnel d’autorisation des événements spéciaux” pour pouvoir ensuite, grâce à ce document, vous rendre devant la petite fenêtre du bureau de Monsieur Hassan qui vous délivrera à travers les grilles de sa fenêtre la “petite feuille rose de Monsieur Hassan”. Vous trouverez facilement, car il y a toujours une importante foule se bousculant devant sa fenêtre et réclamant la fameuse feuille rose. Mais Monsieur Hassan est un homme très important. Il n’est pas souvent disponible ; il est extrêmement occupé. Il passe de longues heures devant son ordinateur ; il ne faut pas le déranger dans ces moments-là, surtout lorsqu’il joue au solitaire, cela le met de fort mauvaise humeur. Une fois obtenue, en vous rendant au bâtiment I2 AKC, étage A.C.O., couloir 100 F’1, guichet OQP, la petite feuille rose de Monsieur Hassan vous permettra d’obtenir auprès de l’agent I 10 O, le document D 10 KC.

–  Merci, frontière égyptienne, dit Océane un peu perdue. Et après l’on pourra passer ?

– Non, pas du tout ! s’exclama la frontière égyptienne. Le document D 10 KC permet seulement d’obtenir un entretien avec le Colonel en chef des forces vives de la Nation afin qu’il tamponne le document Toutânpapyrus que vous obtiendrez auparavant auprès du Chef suprême du conseil des gardiens de documents. Vous avez vraiment de la chance, car depuis la révolution nous avons grandement simplifié la procédure d’entrée sur le territoire. Nous avons en effet remplacé le laissez-passer A-38 par le document Toutânpapyrus, trop de personnes devenaient folles et nous n’avions alors plus de place dans nos asiles.

– Ah bon ! firent les enfants soulagés.

– Mais pour l’instant, ce n’est pas possible, car le Chef suprême du conseil des gardiens de documents fait la sieste.

– Ah ! fit Pome étonnée, et quand se réveillera-t-il ?

– Personne ne sait, déclara énigmatiquement la frontière égyptienne. Cela fait trois jours que l’on ne l’a pas vu.

– Et personne d’autre ne pourrait nous fournir le fameux document ? demanda Marius un peu excédé.

– Non, seul le Chef suprême du conseil des gardiens de documents a le droit de remettre en main propre le document Toutânpapyrus. C’est écrit dans la Constitution égyptienne. C’est d’ailleurs la seule et unique fonction du Chef suprême du conseil des gardiens de documents. De plus, il est le seul à avoir la clef du coffre où sont gardées les précieuses feuilles. Il dort toujours la clef sur lui et deux gardes armés surveillent en permanence que personne n’essaie de la lui prendre.

– Mais qu’ont-elles de spécial ces fameuses feuilles ? demanda Pome intriguée.

– Et bien… heu… personne ne sait vraiment. Personne ne les lit jamais puisque l’on sait qu’il s’agit d’un document Toutânpapyrus et qu’avec ce document, une fois tamponné, vous pouvez passer.

– Quoi ? s’étonnèrent les enfants un peu abasourdis.

– C’est ainsi. C’est écrit dans la Constitution et nul ne peut déroger à la loi, déclama la frontière égyptienne. Sauf si… sauf si…

– Sauf si… quoi ? demanda Léo intrigué.

– Eh bien, disons que… heu… l’argent ouvre bien des portes. Des portes de coffres par exemple. Vous voyez ce que je veux dire, n’est-ce pas ? Nous acceptons des dollars uniquement ; cela va sans dire !

– Mais c’est mieux en le disant, constata Marius.

– Nous n’avons pas de dollars, déplora Joao en montrant ses poches vides.

– Hum ! C’est fort regrettable, regretta la frontière égyptienne.

– Nous sommes à la recherche de notre mamie et de notre papi. Est-ce qu’ils sont passés par là ? demanda Océane pour changer un peu de sujet.

– Nationalité des ressortissants entrants ? demanda administrativement la frontière égyptienne.

– Français, dirent les enfants en chœur.

– Ils sont venus dans un fourgon gris, ajouta Léo.

– Alors, ce sera très facile, car il n’est pas passé beaucoup d’étrangers depuis la révolution. Voyons ça… Français… un fourgon gris… ? Ah, tenez ! Voici le document Toutânpapyrus rempli par votre papi, leur montra fièrement la frontière égyptienne. Il a réussi à avoir le document tamponné en à peine cinq heures. Un véritable exploit !

– Merci, dit Marius tout en saisissant le document. OK, OK, je vois. Facile, facile, ajouta-t-il en prononçant à voix basse le fameux mot magique de duplication des documents spéciaux égyptiens. »

Il nous suffit parfois d’un seul mot pour changer notre vie. Trouvons le bon mot, le mot magique, celui qui fait afficher des sourires sur les visages et ouvrir bien des portes et rien ne saura nous arrêter.

Marius rendit le document à la frontière égyptienne puis tendit un exemplaire original dûment tamponné à chacun des enfants.

« Voilà, dirent les enfants en tendant chacun un document Toutânpapyrus à la frontière égyptienne. Pouvons-nous passer maintenant ?

– Heu… ben, oui, fit la frontière égyptienne en inspectant les fiches. Les documents sont bien tamponnés. Tout est en règle les enfants ! Vous pouvez montrer vos documents au Surveillant souverain garant des flux sortants…

– …au planton à la sortie, en quelque sorte, dit Marius.

– Oui, c’est cela, et vous pourrez ainsi pénétrer dans notre grand, étonnant et accueillant pays. Welcome to Egypt.

– Merci, frontière égyptienne, firent les enfants enfin soulagés.

– Sais-tu, frontière égyptienne, où sont allez nos grands-parents après ? demanda Océane.

– Facile, c’est écrit sur leur document Toutânpapyrus. Voilà, ici, regardez, dit la frontière égyptienne en tapotant un endroit précis du document. Ils ont écrit ceci : “Les pas des autres ne nous font pas avancer, ils nous indiquent seulement une direction.”

– C’est curieux… c’est une énigme, commenta la frontière égyptienne un peu embarrassée.

– Une énigme… ? Je crois savoir où ils sont allés alors, dit Léo pensivement.

– Merci beaucoup, chère frontière égyptienne de nous avoir aidés. Continuons notre route maintenant, conclut Pome. »

Et ils se remirent en route…

Texte de papipolo et illustrations de mamivana
© Sillage de voyage, les contes – 2013


« Conte précédent                                              Conte Suivant »


Publicités

12 responses

12 02 2013
Jess

Salut papi et mamie, j’ai bien aimé votre conte mais pourquoi mamie n’a pas fait les peintures? Sinon, j’ai bien aimé votre histoire parce que la frontière parle et j’aime bien les initiales comme OQP. Je vous fais de gros bisous et j’attends un nouveau conte avec impatience bisou.
Léo

13 02 2013
Sillage de Voyage

Coucou Léo,
je suis content tu as bien aimé le conte et les mots formés avec des initiales et des chiffres.
Pour les images ne t’inquiètes pas, Mamie les fera dès qu’elle aura le temps et un endroit bien pour pouvoir sortir son matériel. Donc patience. En attendant, je vais publier d’autres contes, car on a pris pas mal de retard, on arrive à peine en Égypte…
J’espère que tu es bien sage et que tu travailles bien à l’école.
Je te fais de gros et à bientôt pour d’autres contes.
Papi.

12 02 2013
Jess

Coucou les Indiens, entre les 12 travaux d’Astérix et la Quiaca Bolivienne, une belle histoire universelle !!
Gros bisous à vous 2.
Jess

13 02 2013
Sillage de Voyage

Et oui, La Quiaca ou Nuweiba même combat! Peut-être un peu plus de corruption en Égypte… mais des fois ça ouvre des portes…
On vous fait de gros bisous à tous.

13 02 2013
chantal05

coucou , comme Jess , je me voyais dans astérix et les douze travaux : hihihi ! de toute façon , hors UE , les passages en douane sont hasardeux , à la tête du client ! merci pour ce joli conte mais où sont les illustrations de Vana ? bisous , bonne continuation et prenez soin de vous !
Chantal .

13 02 2013
Sillage de Voyage

Hahaha, merci Chantal. Pour les belles illustrations de Vana un peu patience… ça viendra.
Gros bisous.

15 02 2013
chantal05

hello , françois est dans les parages , est ce pour vous ? hihihi !
bonne continuation car c’est le rêve assuré pour nous restés ici ! merci encore pour votre partage , gros bisous .
Chantal .

16 02 2013
Sillage de Voyage

Coucou Chantal, oui mais nous lui laissons la place libre. Nous sommes parti en Malaisie que l’on peut considérer comme la Suisse de l’Asie.. ça nous change un peu des poubelles perpétuelles. Nous laissons le soin à François de nettoyer tout ça…
Bisous.

13 02 2013
Martine

coucou vous 2 ! joli conte Paul…mais où sont les dessins de Vana ????
bonne continuation à vous 2 et gros bisous

13 02 2013
Sillage de Voyage

Coucou Martine. Merci pour le compliment, mais je n’ai fait que décrire la réalité.. 🙂 Pour les dessins ça va viendre… mais doucement, il fait chaud en Inde…
Gros gros bisous à vous tous.

14 02 2013
Any

Un petit conte le matin et c’est reparti pour une bonne journée!
J’espère que vous allez bien et j’ attend les illustrations avec impatience aussi !!!!
L ‘absurdité des administrations cela laisse toujours reveur et la corruption alors là ! c’est l apothéose de l’absurde et de l amoralité !
Bon au travail sur la planche à Contes et à belles images . Salute et gros bisous

15 02 2013
Sillage de Voyage

Merci Any.
oui les méandres de l’administration sont quasi impénétrables et souvent pire ailleurs que chez nous, quoi que…
Je retourne de ce pas sur ma planche à contes.
Bons baisers de Malaisie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :