9. La ligne verte de Chypre

Chypre, Nicosie – N35 10.614 E32 41.872
13 janvier 2011, 12:54:53

« Bonjour les enfants, je suis la ligne verte.

– Bonjour ligne verte, firent poliment les cinq enfants.

– C’est quoi une ligne verte, demanda Léo intrigué.

– Ça se voit que vous n’êtes pas d’ici, sourit la ligne verte avec calme et indulgence. Ici, à Chypre tout le monde connaît bien la ligne verte. Une ligne verte c’est très utile. Ça sert à plein de choses

– Oui, mais à quoi précisément ? demanda Marius.

– Je suis très importante, je mesure 180 kilomètres de long, expliqua fièrement la ligne verte. Je sers à partager Chypre en deux. Voilà ! C’est très utile une ligne verte.

– Ah ! Et, ça sert à grand chose de partager l’île en deux ? demanda Pome étonnée.

– Bien sûr que ça sert ! Ça sert…, heu…, et bien s’il n’y avait pas de ligne verte on pourrait passer du Nord au Sud sans s’en apercevoir, répliqua la ligne verte. Voyons les enfants ! Réfléchissez. Ça se voit bien que vous n’êtes pas d’ici, vous. C’est important une ligne verte.

– Ah…, firent les enfants intrigués.

– C’est dangereux de passer du Nord au Sud ? demanda Océane.

– Euh.. non. Pas du tout, répondit la ligne verte un peu surprise qu’on lui pose cette question.

– Alors, c’est interdit, proposa Joao.

– Euh… non. Tout le monde peut passer du Nord au Sud et du Sud au Nord, expliqua la ligne verte. Il suffit de passer par les endroits faits pour passer ; c’est tout. On les appelle des checkpoints. S’il n’y avait pas de lignes vertes, mes amis les checkpoints ne verraient passer que peu de monde et s’ennuieraient beaucoup. C’est important une ligne verte.

– Nous ne comprenons toujours pas à quoi peut bien servir une ligne verte, dit Marius.

– Eh, bien, ça sert au millier de soldats et policiers de l’ONU, ajouta rapidement la ligne verte, pour qu’ils vérifient que personne n’essaie de passer. C’est important une ligne verte.

– Ah ! fit Océane, et il y a beaucoup de gens qui essaient de passer ?

– Euh…, non, jamais personne, dit la ligne verte en réfléchissant. Mais une ligne verte sert à ce que les casques bleus puissent la parcourir avec leur gros 4×4 blancs. Vous en verrez partout marqués « UN » en gros pour qu’on les reconnaisse bien. Une ligne verte ça sert à attendre que les militaires, les politiciens et les diplomates, enfin tous les gens très importants se mettent d’accord entre eux. C’est important une ligne verte. Ça sert aussi à…, ça sert…, heu… et puis vous m’embêtez maintenant avec vos questions. Je suis occupé, moi. Je n’ai pas de temps à perdre avec des personnes qui ne comprennent pas et posent des questions stupides. Vous n’avez pas d’autres questions plus intelligentes ? »

Mais une ligne verte sert à ce que les casques bleus puissent la parcourir avec leur gros 4x4 blancs

Les militaires, les politiciens, les diplomates et les gens importants sont vraiment bizarres, pensèrent les enfants.

« Oui, nous avons une question, dit Pome. Nous cherchons notre papi et notre mamie qui étaient ici il n’y a pas très longtemps. Est-ce que tu les aurais vus ?

– Ah, enfin ! Voici une question sensée, dit la ligne verte. Avaient-ils un véhicule ?

– Oui, firent les enfants en chœur.

– Dans ce cas, ça va être facile. Par quel checkpoint sont-ils passés ? demanda la ligne verte.

– Euh…, on ne sait pas, s’excusa Joao.

– Comment voulez-vous que je les trouve avec si peu d’informations ? Je suis occupée, moi. Je n’ai pas de temps à perdre. C’est important une ligne verte. Bon, ce n’est pas grave, de toute façon il n’y a qu’un seul checkpoint par où ils ont pu passer avec un véhicule, les autres sont réservés aux piétons, aux militaires ou bien encore aux gens importants. Donc, ils sont obligatoirement passés à Nicosie par le checkpoint de Metahan.

– Oui, ça doit être probablement ça, dit Marius à tout hasard, ils venaient de France dans un fourgon gris.

– Ah, enfin, des éléments solides. Ici, à Chypre l’on conduit du bon côté de la route, se félicita la ligne verte. Donc, si le fourgon venait de France, il avait forcément le volant du mauvais côté, puisque là-bas l’on conduit du mauvais coté. Voilà une information fort utile. Quel est le numéro de série du moteur et du châssis ? demanda la ligne verte en consultant ses fiches.

– Euh, nous ne savons pas, déplora Léo.

– Vous me faites perdre mon temps les enfants, s’exclama la ligne verte. Je suis occupé, moi. C’est important une ligne verte.

– On est désolés, s’excusa Pome.

– Bon ! Ce n’est pas grave, continua la ligne verte, de toute façon il n’est passé qu’un seul fourgon gris français ici depuis des mois. Voilà ! Je l’ai trouvé. Il s’agit de Casita avec Monsieur papipolo et Madame mamivana. C’est bien ça, les enfants ?

– Oui, c’est bien ça, firent les enfants tout joyeux.

– Vous voyez bien qu’une ligne verte est très utile. Sinon, comment auriez-vous su qu’ils sont passés par là ! Hein ? C’est important une ligne verte. »

Les enfants durent reconnaître qu’une ligne verte avait parfois quelques utilités.

« Mais ! Sais-tu ligne verte, où sont-ils allés après ? demanda Marius.

Deux colombes portant chacune un rameau d'olivier dans leur bec vous guideront.

– Eh, eh, facile ! Tout est noté là-dedans, dit fièrement la ligne verte en tapotant ses fiches. C’est important une ligne verte. Donc, il vous faudra traverser un grand désert aride pour arriver dans un petit paradis de verdure. Deux colombes portant chacune un rameau d’olivier dans leur bec vous guideront. Suivez-les mes enfants. Bonne chance.

– Merci beaucoup, chère ligne verte importante et occupée, de nous avoir aidés. Continuons notre route maintenant, conclut Pome. »

Et ils se remirent en route…

Texte de papipolo et illustrations de mamivana
© Sillage de voyage, les contes – 2012


« Conte précédent                                           Conte Suivant »


Publicités

6 responses

7 04 2012
Any

Je découvre la suite avec appétit !
je vois que l’on se lance dans la politique …..c’est la période de toute façon !
Moi aussi je milite pour la paix entre les hommes : encore une utopiste ou une rêveuse .
C’est toujours le dilemme de la transgression (franchir la ligne) et de l’utilité de la règle (dans le fonctionnement social ) . On pourrait en parler très longtemps .
Voilà , les dessins sont super , vraiment beaucoup de douceur dans le trait .
Les textes sont pour les petits et les grands, tout le monde y trouve son compte . Un moment de poésie .
Bisous à vous 2

7 04 2012
chantal

coucou les conteurs ,
quel joli conte plein de douceur et de poésie ! il est vraiment arrivé à temps dans ce monde de tarés ! restez ailleurs les gens s’entre déchirent , c’est malsain , apportez nous du rêve encore et encore !
je vous embrasse très fort .

8 04 2012
Jess

Bonjour, je vous dit joyeuse Pâques !! J’ai bien reçu votre carte avec la cigogne et ça m’a bien impressionné.
Bisous Papi et Mamie
Léo

8 04 2012
Jess

Les lignes vertes, les murs et les barrières ça ne devrait pas exister !!!
Je vous embrasse bien fort tous les deux. Passez une joyeuse Pâques : est ce qu’au Portugal on mange du chocolat comme en France ?

Bisous

Jess

8 04 2012
polo

Coucou, et bien au Portugal on ne mange pas trop de chocolat à Pâques, par contre les folares se vendent comme des petits pains. La fabrique de la cousine tournait à 300% depuis plusieurs semaines. Aujourd’hui, elle va pouvoir enfin se reposer…

La tradition veut que l’on mette un œuf entier avec la coquille à cuire dans le gâteau de Pâques. On trouve quand même des œufs en chocolat pour les enfants.

Gros bisous à vous tous et joyeuses Pâques.

8 04 2012
Marius

Jolie conte , joyeuse Paque a vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :