Drôle de zèbre

10 05 2014
Drôle de zèbre

Drôle de zèbre





Cape Town

23 03 2014

Cape Town (Le Cap) c’est splendide ! Époustouflant ! Ce n’est pas comme une ville européenne chargée d’histoire, même si l’on trouve de vieilles bâtisses victoriennes dans le centre. Mais cette ville est attachante d’emblée, belle, bien pensée, il y a un climat, une respiration, je suis complètement sous le charme ! De ma fenêtre à Sea Point je vois l’océan d’un côté et Signal Hill de l’autre côté et je m’étonne : il n’y a pas d’habitation sur Signal Hill ! Cette colline fait partie du Table National Mountain Park donc elle reste protégée ! C’est cela qui est étonnant : la nature fait partie de la Ville ! Le centre finalement n’est pas très grand, coincé entre l’océan et la table ! On se retrouve vite à la montagne !

Je n’ai pas envie d’en dire plus si ce n’est : VENEZ !

Place aux photos de Polo.

Vana





Les moules, les autruches, Agulhas, les huguenots et le bunker

14 03 2014

À Mossel bay, la baie de la moule, il n’y a pas de moules, mais une très belle plage avec de belles maisons anciennes sur la colline, un joli phare rouge et blanc, une voie de chemin de fer désaffectée avec un train qui est devenu un hôtel et un agréable bout de côte rocheuse que surplombent des tas de restaux où l’on déguste du très bon poisson. L’idole du coin c’est Bartolomeo Dias et un beau musée lui est consacré, comme toujours c’est bien présenté, clair, dans une belle bâtisse aux beaux volumes, on y a passé une partie de la matinée. C’est la partie touristique de la ville. Il y a aussi une partie moins sympathique avec des usines qui fument, des zones industrielles évidemment laides et des townships. Entre les deux, il y a la zone commerciale. Toutes les villes sont faites sur ce modèle, c’est facile pour se repérer !

Nous avons fait le plein d’air iodé, nous pouvons rentrer dans l’intérieur des terres pour aller voir les élevages d’autruches à Oudtshoorn. Au début du 20e la plume d’autruche était une activité lucrative, les pionniers du coin faisaient fortune et bâtissaient de magnifiques maisons qui pour la plupart existent encore et sont toujours habitées, certaines sont maintenant des musées. L’autruche est moins rentable de nos jours, même si le cuir et la viande se vendent bien, et beaucoup de fermes proposent des activités touristiques en plus de l’élevage. Nous avons joué les bons touristes et fait une visite : c’est assez marrant et instructif.

Nous ne sommes pas loin du point le plus au sud de l’Afrique, nous partons voir où se rencontrent les deux océans. Le village d’Agulhas est tout petit avec un beau phare. L’eau est turquoise et le vent souffle très fort levant de gros rouleaux. Il fait trop froid pour se baigner, de toute façon c’est plein de vilains requins, dommage ! C’est plein aussi d’un tas d’autres poissons, calamars et autres, la pêche est la principale activité des villages de cette partie de la côte avec le tourisme, beaucoup de Sud-Africains ont une résidence secondaire dans le coin.

Nous ne sommes plus très loin de Cape Town maintenant, mais avant un petit arrêt sur la route des vins à Franschhoek où une poignée de huguenots qui ont fui la France se sont établis il y a 300 ans pour cultiver la vigne. C’est aussi pour les Sud-Africains l’endroit de la gastronomie. Si l’on y mange une cuisine plus raffinée qu’ailleurs, il ne faut pas exagérer quand même ! Les propriétés viticoles sont magnifiques et portent des noms comme La Provence ou Le Languedoc ! Dans le coin, nous visitons aussi Stellenbosch qui est la 2e plus vieille ville d’Afrique du Sud avec ses belles maisons anciennes très bien entretenues. Mais avant Cap Town nous allons faire une petite étape vers False Bay.

La côte est vraiment sauvage, la couleur de la mer est fantastique et on voit Table Moutain de l’autre côté de la baie ! Nous sommes allés voir les pingouins à Betty’s bay, ils sont plus heureux ici qu’à Marineland c’est sûr ! Nous avons profité du beau jardin botanique tout proche, mais il y a eu beaucoup d’intempéries et une partie du parc n’est plus ouvert à la visite. Nous logeons à Strand dans un vrai bunker avec clôture électrique, garde à l’entrée, jardin et plage privée. Ça fait quand même bizarre, je me demande si c’est de la paranoïa ou si réellement il y a autant d’insécurité. Ce qui est drôle c’est quand nous demandons s’il y a des problèmes, les gens nous disent toujours : « here is safe ». Nous en avons déduit qu’à part Joburg c’est assez tranquille.

Voilà notre tour sud-africain presque fini, demain Cape Town nous attend. Nous allons y rester 15 jours, car il y a beaucoup de choses à faire et voir. Nous avons loué un appartement à Sea Point.

Vana





De Port Elisabeth à Tsitsikamma national park

7 03 2014

Port Elisabeth, j’aime bien ! C’est une grande ville, mais il y a une longue promenade le long de l’océan Indien où l’on peut flâner tranquille. Il y a aussi pas mal de vieilles maisons coloniales très bien retapées. Tout est propre et les rues sont larges avec des parties vertes, des tas de magasins, un bon paquet de bars et restaurants, un mall façon Disney land, un casino avec un bureau où l’on peut déposer son arme avant d’entrer jouer, si, si, c’est vrai ! De plus, il y a une bonne connexion internet ce qui nous a permis de réserver pour la visite des parcs et pour Cap Town. Bref, nous avons apprécié cette ville et passé un séjour agréable. Mais les grands espaces vierges nous manquent et nous partons pour le…

Itinéraire

Tsitsikama National Park

L’océan est déchainé. C’est magnifique ! Tout ce littoral sans rien si ce n’est la forêt tropicale qui descend jusqu’aux rochers au bord de l’eau ça me donne des envies terroristes en pensant à tout le béton qu’il y a chez nous ! Nous avons réservé une « forest hut » et nous avons la maison de Blanche neige dans la forêt, toute en rondins, et la plage à 50 mètres ! Nous avons profité que les lieux ne soient pas trop peuplés de méchantes bébêtes pour faire en peu des ballades, mais ici la rando ce n’est pas facile ! C’est 3 km (quand ça n’est pas 1 km)… ou 5 jours ! Il faut se creuser les méninges pour arriver à faire une boucle sympa ! Mais on y arrive : aujourd’hui 13 km ! Et bien, on va enchaîner les petites randos d’une douzaine de kilomètres encore deux jours avant de quitter l’Eastern Cape. Mais avant nous passons à Knysna, petite ville très touristique, avec son port de plaisance, sa lagune, sa promenade du bord de mer, tout est propre et il n’y a rien qui dépasse. Ça parait irréel, c’est une ville Playmobil, c’est incroyable ! Ce qui est réel c’est l’artisanat local qui est extraordinaire, le plus beau que nous ayons vu ! Même Polo, qui déteste faire les boutiques, a apprécié.

Vana

.





Gastronomie sud-africaine

28 02 2014

Je n’ai pas encore parlé de la gastronomie sud-africaine, mais existe-t-elle ?

Ce qui est certain c’est qu’on peut trouver de tout et pourtant rien n’est comme en France, c’est plutôt style U.S., des produits low fat mais plein de cochonneries, j’ai renoncé à manger des yaourts, car il est impossible de trouver un yaourt sans stabilisateur, gélatine ou autre « preservatif », tout est plein de chimie ! Le pain est enrichi aux protéines (?!!!) et je suppose que le maïs et le soja sont OGM et la viande pleine d’hormones, d’ailleurs on a grossi tous les 2 ! Il y a beaucoup d’obèses ici !

Pourtant, on peut dire que généralement dans les restaurants la nourriture est bonne. Mais les portions sont pantagruéliques, je veux toujours essayer un dessert, mais je n’y arrive jamais… aujourd’hui, j’ai décidé de prendre le plat de poisson le moins cher (58 rands = 4 €) pensant avoir une petite assiette… et bien j’avais à manger pour deux personnes, car avec le poisson il y avait des calamars, des beignets de crevettes, des moules à la crème, des frites, du riz et une salade grecque ! En laissant les frites et le riz, j’ai pu tester la mousse au chocolat : bonne, mais… riche ! Il est 19 h 30 et je crois que ce soir je ne mangerai pas… ! Si, je vais quand même manger deux pêches, ils ont une variante de nos pêches jaunes plus fermes, elles ont la couleur et le gout de l’abricot et sont vraiment excellentes, les fruits sont très bons.

Pour finir sur une note positive, un petit commentaire sur le vin qui est très bon. J’ai une préférence pour les blancs secs qui ont souvent des arômes de fruit assez prononcé très agréables, les rouges ne sont pas mal non plus, mais je les trouve un peu forts.

Vana

Une assiette à 4 €

Une assiette à 4 €





L’Eastern Cape

28 02 2014

De retour en Afrique du Sud, le relief s’est adouci et la végétation est devenue aride, nous sommes dans le Karoo et nous atteignons Cradock, ville étape, avant de visiter le Zebra Moutain National Park qui comme son nom l’indique est plein de zèbres, mais pas n’importe lesquels : les zèbres de montagne ! Il y a bien sur plein d’autres bébêtes surtout des herbivores avec beaucoup de springboks : petites antilopes graciles montées sur ressort !

Nous prenons la piste jusqu’à Nieu-Bethesda, petit village paisible fier de ses origines, avec ses maisons de style hollandais, sa belle église, son musée et sa bière ! Ici pas d’ATM, ni de station essence, mais la magique trainée de la Voie lactée, le plus beau ciel étoilé que nous ayons vus en Afrique du Sud ! Un chouette village avec son « owl house » à la déco déjantée qu’une habitante du début du 20e siècle a façonné durant des années pour embellir son quotidien. Regarder l’herbe et les moutons grandir devait l’ennuyer profondément !

Encore un parc (je crois que nous avons amorti l’achat de notre Wild Card) ! l’Addo Elephant National Park ! Très sympa à visiter avec bien sur beaucoup de ces sympathiques pachydermes ! Nous avons vu de très près plusieurs petits troupeaux de femelles avec leurs éléphanteaux, de bons gros mâles aussi, tous ont la belle couleur de la terre du coin dont ils s’enduisent pour lutter contre les parasites. Les parcs sont toujours intéressants. Les paysages, la faune et la végétation sont toujours différents et on ne s’y ennuie jamais.

Vana





Du Swaziland au Zululand

22 02 2014

Un petit coup de tampon vite fait sur les passeports et nous voilà chez les Swazis. Nous rentrons par l’ouest, donc par le plateau et nous laissons la capitale qui est sans intérêt pour plonger dans la vallée d’Ezulwini qui est la vallée des Rois chez les Swazis, vallée paisible entre de moyennes montagnes, parsemée de petits villages, de pâturages et de cours d’eau. C’est très vert, on se croirait par moment en Slovénie, si ce n’est la végétation qui est bien africaine, bien que mêlée à des conifères et de grands eucalyptus. La population est d’une grande gentillesse, très souriante, et très fière de ses traditions. J’ai croisé un habitant qui faisait ses courses en costume local dans un mall et un autre habillé à l’européenne mais avec sa peau de léopard autour de la taille : signe de bonne santé et de vigueur chez les Swazis! Et puis ici, il n’y a pas eu d’apartheid, ça se sent et se voit : partout dans les bars et les restaux des tablées mixtes, ça rit et communique ! Nous avons pu balader à pied au milieu des zèbres et des antilopes dans le Milwane Wildlife Sanctuary. Puis dans la vallée de Malkerns, nous avons trouvé un bel endroit décoré d’une façon originale pour passer la nuit. Nous sommes restés trois jours dans ce petit pays sympathique et avons rejoint le Zululand en Afrique du Sud en roulant au milieu de grandes plantations de canne à sucre et d’ananas.

Une envie de voir la mer nous a pris et nous avons traversé le pays zoulou jusqu’à St Lucia et ses airs californiens. Les jardins de la ville à la nuit tombée deviennent des pâturages pour les hippopotames, très nombreux dans le fleuve, et ça pullule aussi de crocodiles sur les berges, il y a des panneaux de mise en garde partout ! Enfin, nous pouvons nous dégourdir un peu les jambes entre la plage du cap Vidal qui est… très très longue et l’Isimangaliso Wetland Park, classé patrimoine mondial, avec ses dunes rouges complètement recouvertes de forêts tropicales, sa mangrove et son lac intérieur. Nous avons joué les parfaits touristes et pris le bateau pour aller voir les hippos de près dans le fleuve, les nombreux oiseaux et les crocos.

Nous nous sommes de nouveau protégés dans la voiture dans le parc d’Hluhluwe-Imfolozi où nous avons croisé des éléphants et des lionnes. Les paysages sont magnifiques avec d’immenses espaces vallonnés de savane et les petits villages zoulous avec leurs cases toutes rondes recouvertes de chaume. Nous atteignons Ulundi et passons la nuit dans un très joli complexe, les propriétaires ont recréé un village zoulou traditionnel, les cases sont bien sûr très modernes à l’intérieur ! La propriétaire est ravie que Polo prenne en photo les chouettes qu’elle a recueillies et le repas sera bien sympathique avec toute la famille. Petite visite (intéressante) au musée du complexe le matin et nous prenons la direction du Golden Gate Highlands National Park pour rejoindre le Lesotho.

Vana